• www.amazon.frF : film

     

    L’immeuble où habitent mes parents a la forme d’un U jouxté et complété par l’U symétrique d’un autre immeuble. À l’intérieur de cette double lettre s’étendent deux cours jumelles, qu’un muret surmonté d’un fort grillage sépare...

     

    Pour lire la suite, cliquez ici.


    votre commentaire
  • www.greatbigcanvas.comE : enfance

     

    Peter Pan est l’un de nos héros. Pas le Peter Pan de Walt Disney, attifé comme Robin des bois, mais le Peter Pan de J.-M. Barrie, vêtu de feuilles mortes et de toiles d’araignée. Chez nous, il y a, arrivée là Dieu sait comment, une édition adaptée et jaunie de la féerie en cinq actes. C’est surtout le Peter Pan du premier acte qu’on aime, celui qui vient chercher son ombre, séparée de lui par la fenêtre à guillotine typiquement anglaise comme il se sauvait en volant...

     

    Pour lire la suite, cliquez ici.



    votre commentaire
  • photo Pierre AhnneD : Dieu (/diable)


    Un jour à l’école il a fallu dessiner Dieu, c’est là que les ennuis avec Lui ont commencé. J’allais à l’école en Alsace, où il y avait des cours de religion à l’école, une fois par semaine sous le regard discrètement réprobateur du maître la classe se scindait en quatre groupes inégaux, catholiques, protestants, israélites, car à l’époque on disait israélites, sans religion, chacun suivait le ministre spécifique de son Dieu particulier sauf le groupe numéro quatre qui n’avait ni Dieu ni ministre. Un jour où j’avais, comme toutes les semaines, suivi le pasteur,...

     

    Pour lire la suite, cliquez ici.


    4 commentaires
  • espacecreationjeanlouis.blogspot.comC : capédépée

     

    On va voir des films qui se déroulent dans l’Antiquité, des westerns, des films de chevalerie et des films de capédépée.

     

    Dans les films qui se déroulent pendant l’Antiquité (on ne dit pas péplums), les personnages portent des cuirasses, des casques à cimier, de courtes jupettes qui dénudent leurs cuisses ; il y a de la poussière jaune, des temples colossaux, les personnages se battent en se roulant dans la poussière et en mêlant leurs cuisses. Dans les westerns, les personnages ont des gilets de cuir, des chapeaux, des chevaux qui semblent une autre pièce de vêtement tant ils font partie des corps, des colts, on se tire dessus au colt puis on s’écroule ensanglanté dans la poussière, la poussière est rouge. Dans les films de chevalerie,...

     

    Pour lire la suite, cliquez ici.


    votre commentaire
  • whitesimgq.pwB : ballon prisonnier

     

    À dix ans et pour un an seulement je suis devenu louveteau par l’effet du croisement de deux désirs. Celui de mes parents, qui pensaient que les louveteaux me socialiseraient et me feraient du bien car il fallait que je cesse d’être renfermé et d’avoir peur de tout, d’une part. D’autre part, mon propre désir de porter l’uniforme, cet uniforme que j’admirais depuis plusieurs années sur mes camarades de classe...

     

    Pour lire la suite, cliquez ici.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique