• L'alphabet hasardeux de Philippe Arbogast : N comme Noël

    Qui n’est pas né avant la première crise pétrolière ne saura jamais vraiment ce que Noël veut dire. À l’époque du plastique et de la progression du pouvoir d’achat Noël s’annonçait par une véritable orgie de lumière dans les villes, toutes les rues du centre enguirlandées longitudinalement et transversalement, traîneaux, sapins, anges, bougies en ampoules électriques barrant les artères principales d’une rangée de façades à l’autre sur toute leur longueur. Dans les magasins la voix de Tino Rossi saturait l’atmosphère au point de couvrir le bruit des claques que les mères administraient à tour de bras aux enfants déchaînés...

     

    Pour lire la suite, cliquez ici.



    Newsletter envoyée le Mardi 22 Décembre 2015

    Retour à la liste des newsletters