• Mes vingt-six lettres

    maddest.orgO : océan

     

    J’ai vu la mer pour la première fois assez tard pour qu’elle ait eu le temps d’acquérir dans mon esprit des dimensions qui condamnaient d’avance à la déception ce premier contact. Du reste, c’était l’océan, et pas la mer. Mais l’un comme l’autre occupaient une place de choix dans l’histoire de la famille. On avait même presque l’impression qu’ils en étaient tous deux les ancêtres mythiques...

     

    Pour lire la suite, cliquez ici.


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    4
    Mercredi 6 Mars à 16:25

    Je le ferai.

     

    3
    Véronique Garrigou
    Mercredi 6 Mars à 14:51

    Eh bien revenez un jour...La ville a beaucoup changé, notamment depuis son classement au patrimoine de l' Unesco.

    2
    Véronique Garrigou
    Mardi 5 Mars à 17:53

    Etes-vous finalement venu jusqu'au Havre? J'y vis depuis bientôt quarante ans, la mer et la ville n'y font qu'un(e). Il ne m'est pas possible d'imaginer vivre ailleurs qu'auprès de la Manche, sous les grands ciels changeants de l'ouest, au rythme des marées et avec la garantie d'un horizon toujours offert. J'ai aimé lire votre texte.

      • Mercredi 6 Mars à 09:40

        Merci, et oui, je suis venu au Havre, une fois, pour quelques heures, il y a des années. C'est dire que la ville existe surtout pour moi à travers les souvenirs que j'ai des souvenirs de ma mère, qui y était née... il y a bien longtemps.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :