• Paroles d'écrivains

    popenstock.ca

     

    « La porte de la salle d’attente s’ouvrit brutalement et les garçons qui étaient restés à la chaleur commencèrent à sortir pour venir à la rencontre du train. De loin, ils paraissaient avoir chacun au moins trois cigarettes allumées dans chaque main. Lane en alluma une lui aussi au moment où le train s’arrêta. Puis, comme beaucoup de gens à qui on ne devrait donner des tickets de quai qu’après un examen sérieux, il essaya de débarrasser son visage de toute expression susceptible de trahir, avec simplicité ou peut-être avec une grande beauté, ses sentiments envers la personne qu’il attendait. »

     

    J. D. Salinger, Franny et Zooey


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :