• « Et le plus bizarre, c’est que je l’ai tout d’abord pris pour un monsieur ! Heureusementphoto Pierre Ahnne que j’avais mes lunettes ! Cela m’a permis de reconnaître que ce n’était qu’un nez. Je dois vous dire que je suis myope : vous êtes là devant moi, mais je ne vois que votre visage, sans distinguer ni votre nez ni votre barbe. Ma belle-mère, j’entends la mère de ma femme, a, elle aussi, la vue faible. » 

    Gogol, Le Nez


    2 commentaires
  • photo Pierre Ahnne

     

    « J’ai connu un homme qui disait : "J'ai vu le néant. Je l'ai vu de profil".

    Il ajoutait : "Il est encore plus mince qu'on ne pense". Et la chose paraît vraisemblable. »

     

    Alexandre Vialatte, Les Fruits du Congo

     


    votre commentaire
  • « S’essayant longuement sur des cadavres soumis un temps au froid voulu, le maître, après maints tâtonnements, finit par composer d’une part du vitalium, d’autre part de la résurrectine, matière rougeâtre à base d’érythrite, qui, injectée liquide dans le crâne de tel sujet défunt, par une ouverture percée latéralement, se solidifiait d’elle-même autour du cerveau étreint de tous côtés. »

    Raymond Roussel, Locus solus

    photo Pierre Ahnne


    votre commentaire
  • « Le grand homme de demain, celui qui gagnera tout notre cœur, c’est l’écrivain quiphoto Pierre Ahnne n’aura pas le courage d’écrire deux cents pages, et qui posera à chaque instant sa plume en s’écriant :

    "Qu'est-ce que je fous là, mon Dieu ! Qu'est-ce que je fous là !" »

    Jules Renard, Journal


    votre commentaire
  • photo Pierre Ahnne« Je veux maintenant vous raconter, messieurs, que vous le désiriez ou non, pourquoi je n’ai même pas réussi à devenir un insecte. Je vous le déclare solennellement : maintes fois déjà j’ai essayé de devenir un insecte ; mais je n’en ai pas été digne. »

    Dostoïevski, Le Sous-sol


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique