• Qu’est-ce qu’une femme ? Anne Serre (Émoticourt)

    photo Pierre AhnneJ’ai déjà évoqué la maison d’édition en ligne Émoticourt, spécialisée dans les textes brefs et de qualité, qui nous propose ce merveilleux petit inédit d’Anne Serre.

     

    Comment n’y aurait-il pas quelque chose de magique dans tout ce qu’écrit l’auteure de Petite table, sois mise ! (Verdier, 2012) ? Les mots ici sont autant de formules qui font surgir, en longues énumérations colorées, images et souvenirs chargés de sensualité et d’une force d’évocation singulière.

     

    Le dispositif aussi a la fausse simplicité des contes. Qu’est-ce qu’un arbre ? une rue ? un pré ? une femme ? un homme ? qui êtes-vous ?... D’une question à l’autre on glisse de la rêverie poétique à l’autobiographie, puis à une réflexion légère et subtile sur l’écriture et sur cet espace entre mots et images où elle se déploie. « Comment avez-vous compris que classer et examiner ses images personnelles, c’était écrire de la fiction ? » s’interroge celle qui parle et s’adresse à elle-même dans une distance étonnée. On pense à Walser, cité au passage, et aussi parfois à Ramuz, pour l’apparente transparence et l’authentique profondeur. Mais peut-être vont-elles toujours, comme ici, de pair…

     

     P. A.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    3
    Dubois Félicie
    Mercredi 23 Mars 2016 à 17:43

    Je vous remercie pour cette élégante, subtile tout autant que profonde note de lecture, d'autant plus que ce texte d'Anne Serre est particulièrement remarquable, comme tout ce que cet auteur écrit d'ailleurs.

    Infiniment merci, Félicie

    2
    et pourtant
    Mercredi 23 Mars 2016 à 17:07

    Cher Pierre Ahnne, merci merci d'avoir signalé cette parution. 

    Grâce à vous j'ai découvert Emoticourt, je suis arrivée à commander le livre, et même à l'imprimer.

    Et me voici avec un nouveau texte d'Anne Serre dans les mains, celui d'un grand maître, tout à fait, une soeur de Robert Walser. J'y retrouve aussi le ton de l'Opoponax de Monique Wittig. De la grande littérature "mineure". 

     

    Amitiés,

    Claudie H. 

      • Mercredi 23 Mars 2016 à 19:41

        Oui, c'est un très beau texte.

        Et à quand un nouvel opus de Claudie H.?...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :