• Quelques lectures pour l'été 2012

    Avant de passer à un rythme plus estival, et peut-être de procéder à quelques changements d’organisation, nous sacrifions au rituel des suggestions d’été. Nulle logique ici que nos goûts, si après expérience vous en partagiez certains nous serions comblés. 

     

    Photo0038

    Les idées de Pétel

    Philip K. Dick, Le Maître du haut château (traduit de l’anglais, « Nouveaux millénaires », J’ai Lu)

    Pour celles et ceux qui n’ont jamais pu lire de science-fiction par horreur de ce genre, le roman de P. K. Dick devrait les réconcilier avec ce type de récits. L’Histoire, plus que les machines, est ici le véritable sujet de ce livre.

     

    Emmanuel Carrère, Je suis vivant et vous êtes mort (« Points », Seuil)

     

    Si vous avez aimé Le Maître du haut château, n’hésitez pas : lisez l’extraordinaire biographie de Carrère sur P. K. Dick : écrite presque comme un roman, cette biographie se dévore dans la bonne humeur.

     

    Ian McEwan, Un bonheur de rencontre (traduit de l’anglais, « Folio », Gallimard)

    Dans une Venise plus inquiétante que jamais, McEwan campe le récit de la descente aux enfers d’un jeune couple américain. Hallucinant. Âmes sensibles s’abstenir.

     

     

    Albert Cossery, Les Fainéants dans la vallée fertile (Joëlle Losfeld)

    Le plus beau roman de Cossery : des personnages de Beckett dans la vallée du Nil.

     

    Philip Roth, The Humbling (Vintage)

    Le récit sans concession de la déchéance d’un acteur vieillissant. A lire dans le texte : l’anglais de Roth est très accessible.

     

    Tchekhov, Nouvelles (traduit du russe, « La Pochothèque », Le Livre de poche)

    Parmi les dizaines de nouvelles que présente cette édition, la plus prenante et la plus célèbre en même temps reste La Steppe, à lire et à relire sans modération.

     

    Tony Duvert, Quand mourut Jonathan  (Minuit)

    La grâce de l’enfance et le drame de l’âge adulte : un roman bouleversant.

     

    Photo0039

     Les goûts d’Ahnne

     Vassili Axionov, Une saga moscovite (traduit du russe, « Folio », Gallimard)

     

    Que lire pendant l’été si ce n’est des sagas ? Un des personnages de celle-ci est Staline

    lui-même, vu de l’intérieur, cela suffirait à la rendre recommandable.

     

     

     Hans Lebert, Le Cercle de feu (traduit de l’allemand, Jacqueline Chambon)

     

    En Autriche, au lendemain d’une guerre qui les a vus s’engager sur deux bords opposés, un frère et une sœur se retrouvent. Histoire, inceste, extermination, sombre et majestueux récit.

     

     

    Carl Selig, Promenade avec Robert Walser (traduit de l’allemand, Rivages poche)

     

    Petit livre émouvant, écrit par un homme qui est allé pendant des années rendre visite à Walser dans son asile. Les promenades qu’ils ont faites, les plats qu’ils ont mangés.

     

     

    Elsa Morante, La Storia (traduit de l’italien, « Folio », Gallimard)

     

    On l’a un peu oublié mais c’est, comme on dit, un des grands romans du XXe siècle. L’Histoire toujours en toile de fond, au premier plan un étrange enfant fou.

     

     

    J. M. Coetzee, Le Maître de Pétersbourg (traduit de l’anglais, « Points », Seuil)

     

    Les affinités entre Coetzee et Dostoïevski on n’y penserait pas forcément, mais elles se font évidentes dans ce roman de Dostoïevski écrit par Coetzee et dont Dostoïevski est le héros.

     

     

    Thomas Savage, Le Pouvoir du chien (traduit de l’anglais, « 10-18 », Belfond)

     

    Il est incompréhensible que ce roman américain ne soit pas aussi célèbre qu’il le mérite. Pourtant : nature, violence, sexualité, famille, une brutale grandeur et une intrigue palpitante jusqu’à la dernière ligne.

     

     

    Pierre Bergounioux, La Bête faramineuse (Gallimard)

     

    Un des premiers livres de Bergounioux, et déjà toute la force raffinée qui lui permet de replonger au cœur de l’enfance.

     

     

    Charles-Louis Philippe, Le Père Perdrix (« Folio », Gallimard)

     

    Trop de lecteurs ignorent encore l’admirable styliste, au sommet de son art dans cette histoire d’un humble.

     

    Photo0042


  • Commentaires

    6
    Fonteneau Françoise
    Vendredi 28 Juin 2013 à 18:03
    Merci pour vos articles, vos interviews. Et j'attendais- toutà fait consciemment- des propositions de lectures d'été de vous deux: je suis comblée.
    FF
    5
    Lundi 25 Juin 2012 à 15:31

    J'espère que tu ne seras pas déçue!

    4
    Dimanche 24 Juin 2012 à 16:34
    Merci, j'ai imprimé vos propositions et les garde dans mon sac, en attendant la prochaine escapade en librairie!
    3
    Samedi 23 Juin 2012 à 08:55

    Oui mais tous les livres de notre liste ne sont pas aussi longs. Cela dit, il y aurait effectivement beaucoup à dire sur les piles...

    2
    Samedi 23 Juin 2012 à 08:52

    Merci à vous pour vos encouragements. Si vous lisez l'un ou l'autre titre il faudra nous dire si vous êtes d'accord avec nos choix!

    1
    Vendredi 22 Juin 2012 à 21:10
    De cette liste, je n'ai lu que "La Storia"... sur le conseil d'une certaine Marion, d'ailleurs. Et si le ramage de cette liste se rapporte au plaisir que j'ai tiré du plumage du gros roman d'Elsa Morante... ben je suis perdue, vu la pile de livres en attente depuis le mois de janvier sur ma table de nuit. Aaaargh.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :