• Retour à Chateaubriant

    photo Pierre AhnneEn janvier 2012 paraissait On ne tue pas les gens, d'Alain Defossé,également grand traducteur, disparu en 2017 (voir ici). Le roman disait les charmes d'une campagne morose. Le récit d'un fait divers y servait de prétexte à la mélancolie des désirs inaboutis et à la quête fiévreuse du fin mot qui se dérobe.

     

    Pour lire mon article d'alors, cliquez ICI.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Hélène Veyssier
    Samedi 9 Mai à 00:55

    Merci, votre texte donne envie. La photo aussi,dans ce chemin je marcherais bien... !

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :