• Rechercher





    Page 1 sur 14 résultats pour la recherche "alain defossé" :
  • ...insignifiantes qu'elles pourraient ne pas exister, qu'elles se laissent rêver ». La première originalité d'Alain Defossé est peut-être là, dans la manière dont il fait naître une atmosphère quasi onirique de la description la plus minutieuse du quotidien. Ce mystère du quotidien réside...

    Lire la suite...

  •    Voilà un an et demi je disais ici même combien j'avais aimé le roman d'Alain Defossé, On ne tue pas les gens . Aujourd'hui il publie sous le titre étrange d' Azure une suite de petites fictions chez Émoticourt, maison en ligne spécialisée, comme son nom l'indique, dans les textes...

    Lire la suite...

  • <!--StartFragment--> Alain Defossé place son dernier livre son l’invocation explicite de Modiano, c’est dire assez que la mémoire et l’esprit des lieux y joueront un rôle essentiel.   Les lieux, ici, c’est la province française, une petite ville, Chateaubriant, dont le nom semble une...

    Lire la suite...

  • ...l’éditeur a eu l’amabilité de m’adresser l’ouvrage, j’ai constaté qu’il était traduit par Alain Defossé, dont les qualités de traducteur n’ont d’égal à mes yeux que ses dons de romancier… Bref, je me suis lancé dans la lecture de ce pavé dont le titre français joue sur...

    Lire la suite...

  • ...peine plus d’un mois après la mort de Christiane Tricoit , je viens d’apprendre celle d’ Alain Defossé . Notre dernier échange avait eu pour thème sa traduction du roman de Sarah Waters Derrière la porte — il m’avait conseillé d’autres livres de l’auteure anglaise, que, je...

    Lire la suite...

  • <!--StartFragment--> Alain Wagneur a publié six romans pour la jeunesse ( La classe connaît la musique , Embrouilles à ma façon , Gallimard, « Folio junior », 2000 et 2005…), ce qui peut sembler cohérent avec son activité de directeur d’école à Paris. Il est aussi l’auteur de six...

    Lire la suite...

  • <!--StartFragment--> Alain Blottière, qui partage son temps entre Paris et l’Égypte, aime à confronter dans ses romans l’Occident actuel à d’autres civilisations ou à d’autres époques, et la littérature à d’autres moyens d’expression (la peinture — Saad , Gallimard, 1980 —,...

    Lire la suite...

  • Dans  l'entretien qu’il accordait, voici quatre ans, à ce blog, Alain Blottière, questionné à propos de son intérêt pour les personnages d’adolescents, répondait : « Ils ne sont jamais des êtres domptés ». C’est encore un adolescent qui joue le premier rôle dans Comment...

    Lire la suite...

  • Il y a des livres qu'on aimerait aimer… Et celui-ci, vanté de surcroît dans la presse littéraire  par un chroniqueur habituellement bien inspiré, a tout pour plaire a priori : on comprend vite qu'en dépit de ce qu'annonce sa page de titre il n'aura pas grand-chose de romanesque, et même...

    Lire la suite...

  • ...eu le prix Décembre. J’ai dit pourquoi je pense que c’est un prix mérité.   Didier Castino , Alain Defossé et Gilles Sebhan , qui auraient aussi mérité des prix, n’en ont pour finir pas reçu, c’est bien dommage. Mais on a dit des prix tout ce qu’on peut en dire…   Nathalie...

    Lire la suite...