• Rechercher





    Page 3 sur 349 résultats pour la recherche "entretien avec alain blottière" :
  • ...mieux, entre élèves, enfants, maison. La liberté retrouvée à soixante ans m’a donné des ailes. J’ai écrit deux romans, un chaque année, refusés avec grâce par Gallimard et Grasset. Le troisième a été tout de suite publié par Arléa. C’était Le Père de la petite .    ...

    Lire la suite...

  • ...la distance suscitée par l’art de la phrase et le sens du comique.          Pierre Kretz nous a fait parvenir cette photo avec la légende suivante :   « La maison dans laquelle j’écris »   Comment en êtes-vous venu à écrire ? Je suis venu à l’écriture au cours de ce que...

    Lire la suite...

  • ...!--StartFragment--> Nous inaugurons en ce début d’année une nouvelle rubrique, consacrée à des entretiens avec des auteurs qui nous intéressent. Gilles Sebhan est le premier. Né en 1967, il vit à Paris et enseigne en proche banlieue. Il est l’auteur de plusieurs romans ( Presque gentil ,...

    Lire la suite...

  • ...roman, à la nouvelle et aux textes qui s'en emparent pour mieux leur échapper. Mais pour le premier entretien destiné uniquement à sa nouvelle formule, il accueille quelqu'un qu'on pourrait semble-t-il considérer à bon droit comme poète . Cependant, à y regarder de plus près… Jean-Claude...

    Lire la suite...

  • ...viennent en ce moment rappeler l’importance, justifient la présence de Philippe Honoré dans la rubrique « Entretiens », dont il inaugure l’ouverture à des figures du paysage littéraire autres que les seuls auteurs.       Comment êtes-vous devenu libraire ?   D’abord, je ne le...

    Lire la suite...

  • ...la parution donne toujours lieu à un événement, plus une maison d'édition (voir détails à la fin de l’entretien). L'énergie et l'opiniâtreté qu'une telle entreprise exige en un temps de désaffection pour la lecture et pour la vie intellectuelle en général, voilà qui aurait suffi à...

    Lire la suite...

  • ...littéraire français. Elle reste cependant encore mal connue. C’est pourquoi il m’a paru intéressant de m’entretenir avec un agent littéraire, qui, de plus, s’efforce d’inscrire à son catalogue non seulement le talent mais aussi la diversité.     Comment êtes-vous devenu agent...

    Lire la suite...

  • ...choses dans le monde littéraire…   Quoi qu’il en soit, après m’être entretenu dans le cadre de ce blog avec un certain nombre d’auteurs mais aussi avec un libraire, un agent, une directrice de revue…, il m’a semblé qu’il était temps, en cette période d’intérêt pour...

    Lire la suite...

  •    Voilà un an et demi je disais ici même combien j'avais aimé le roman d'Alain Defossé, On ne tue pas les gens . Aujourd'hui il publie sous le titre étrange d' Azure une suite de petites fictions chez Émoticourt, maison en ligne spécialisée, comme son nom l'indique, dans les textes...

    Lire la suite...

  • ...qui lui servait de décor. Ici, tout se passe à Paris, plus précisément dans le XIX e arrondissement, avec ses rues « laides, hétéroclites, si insignifiantes qu'elles pourraient ne pas exister, qu'elles se laissent rêver ». La première originalité d'Alain Defossé est peut-être là,...

    Lire la suite...