• Triste nouvelle

    Triste nouvelleJ’apprends avec beaucoup de tristesse la mort brutale de Christiane Tricoit, personnage exigeant, attachant, habité d’une passion pour les textes et pour les arts. De 1996 à 2013, elle avait animé avec une indomptable énergie la revue Passage d’encres. Chaque numéro était consacré à un thème (Transitions, Décalages, Transversales scandinaves…) et contenait, outre des articles, des fictions, des poèmes et de nombreuses illustrations, une gravure originale inédite due à un artiste contemporain. J’ai ainsi à mon mur une belle œuvre de Marc Vernier. La sortie de chaque nouveau numéro donnait lieu à une fête, avec lectures, musique et libations, dans les lieux les plus divers et les plus prestigieux (École des beaux-arts, Observatoire, siège de la Société des gens de lettres…).

     

    Depuis 2014, l’édition papier avait pris fin mais la revue et la maison d’édition qui Triste nouvellel’accompagnait, avec plusieurs collections, continuait d’exister en ligne sur inks. Passage d’encres III y publiait toujours des inédits mais aussi une sélection de textes parus sur papier dans les séries I et II. Par exemple, deux petites fictions, Vu d'ici et Ma vie méridienne, que j’avais publiées dans les numéros 12 (AmériqueS) et 17 (Est). Vous pouvez les lire en cliquant sur les liens.

     

    Pour en savoir plus, (re)lisez l'entretien que Christiane avait accordé à ce blog en 2013 .

     

    Souhaitons que d’autres poursuivent dans le même esprit d’intransigeance et de générosité l’œuvre à laquelle elle avait consacré toute une part de sa vie.

     

    Triste nouvelle

     

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :