• photo Pierre Ahnne

     

    « Peupliers et trembles. Dans la dernière clarté horizontale

                à cette heure où la feuille la plus haute, qui tout le jour

                était prise dans la rivière de brise invisible

                            soudain se fige en un miel de silence.

     

    Pourquoi toujours ai-je reconnu le soir ?

                Le soir n’arrête rien

                      ­— si ce n’est ce court instant irrésolu où la terre,

                ayant cessé d’inspirer, retient son souffle

                avant sa longue expiration nocturne »

     

    Jean-Paul de Dadelsen

     

     


    votre commentaire
  • http://le15ter.fr

     

    « Ici les fondemens des chasteaux rehaussés

    Par les ressuscitans promptement sont percés ;

    Ici un arbre sent des bras de sa racine

    Grouiller un chef vivant, sortir une poictrine ;

    Là l’eau trouble bouillonne, et puis s’esparpillant

    Sent en soy des cheveux et un chef s’esveillant.

    Comme un nageur venant du profond de son plonge,

    Tous sortent de la mort comme l’on sort d’un songe. »

     

    Agrippa d’Aubigné, Les Tragiques

     

    Illustration : Michel-Ange, Le Jugement dernier, 1537-1541 (détail)

     


    votre commentaire
  • larepubliquedeslivres.com

     

    « L’œuvre de Sainte-Beuve n’est pas une œuvre profonde. La fameuse méthode, qui en fait, selon Taine, selon M. Paul Bourget et tant d’autres, le maître inégalable de la critique au XIXe, cette méthode qui consiste à ne pas séparer l’homme et l’œuvre, à considérer qu’il n’est pas indifférent pour juger l’auteur d’un livre (…) d’avoir d’abord répondu aux questions qui paraissent le plus étrangères à son œuvre (comment se comportait-il…), à s’entourer de tous les renseignements possibles sur un écrivain, à collationner ses correspondances, à interroger les hommes qui l’ont connu (…), cette méthode méconnaît ce qu’une fréquentation un peu profonde avec nous-même nous apprend : qu’un livre est le produit d’un autre moi que celui que nous manifestons dans nos habitudes, dans la société, dans nos vices ».

     

    Proust, Contre Sainte-Beuve


    votre commentaire
  • photo Pierre Ahnne

     

    « Comme il pleut ce soir !
    N'est-ce pas, mon hôte ?
    Là-bas, à la côte,
    Le ciel est bien noir,
    La mer est bien haute !
    On dirait l'hiver ;
    Parfois on s'y trompe...
    Le vent de la mer
    Souffle dans sa trompe. »

     

    V. Hugo, Les Voix intérieures


    votre commentaire
  • popenstock.ca

     

    « La porte de la salle d’attente s’ouvrit brutalement et les garçons qui étaient restés à la chaleur commencèrent à sortir pour venir à la rencontre du train. De loin, ils paraissaient avoir chacun au moins trois cigarettes allumées dans chaque main. Lane en alluma une lui aussi au moment où le train s’arrêta. Puis, comme beaucoup de gens à qui on ne devrait donner des tickets de quai qu’après un examen sérieux, il essaya de débarrasser son visage de toute expression susceptible de trahir, avec simplicité ou peut-être avec une grande beauté, ses sentiments envers la personne qu’il attendait. »

     

    J. D. Salinger, Franny et Zooey


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique