• photo Pierre Ahnne

     

    « Le monde devenait de plus en plus vaste, de plus en plus lumineux ; il s’étendait de plus en plus loin au fur et à mesure que le voyageur avançait. Partout où le portaient ses pas, des milliers et des milliers de créatures étaient dans l’allégresse. »

    Adalbert Stifter, L’Homme sans postérité


    votre commentaire
  • « Il y eut un sursaut général. L’horreur se peignit sur tous les visages.

    "Redemandé ! s’écria M. Limbkins. Remettez-vous, Bumble, et répondez-moi clairement. Dois-je comprendre qu’il a demandé un supplément, après avoir mangé le dîner alloué par le règlement ?

    — Oui, Monsieur, répondit Bumble.

    — Ce garçon finira au gibet, dit le monsieur au gilet blanc. Je suis certain qu’il finira au gibet". »

    Dickens, Les Aventures d’Olivier Twist

     

    photo Pierre Ahnne


    votre commentaire
  • photo Pierre Ahnne« Il y a quelque chose qui boite légèrement dans l’univers. Et rien ne sert de mettre une cale idéologique à cette machine branlante, de glisser une étoile sous le pied de la table, le code Napoléon sous le talon de l’inconnu, nul ne peut compenser la claudication perpétuelle de la vie. Tout d’un coup quelque chose se détraque dans le visage le plus pur. Attention à la raison, mon cher ami : cela bascule. »

    Aragon, La Défense de l’infini

     


    votre commentaire
  • « Et le plus bizarre, c’est que je l’ai tout d’abord pris pour un monsieur ! Heureusementphoto Pierre Ahnne que j’avais mes lunettes ! Cela m’a permis de reconnaître que ce n’était qu’un nez. Je dois vous dire que je suis myope : vous êtes là devant moi, mais je ne vois que votre visage, sans distinguer ni votre nez ni votre barbe. Ma belle-mère, j’entends la mère de ma femme, a, elle aussi, la vue faible. » 

    Gogol, Le Nez


    2 commentaires
  • photo Pierre Ahnne

     

    « J’ai connu un homme qui disait : "J'ai vu le néant. Je l'ai vu de profil".

    Il ajoutait : "Il est encore plus mince qu'on ne pense". Et la chose paraît vraisemblable. »

     

    Alexandre Vialatte, Les Fruits du Congo

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique